« L’arrière-plan » des interfaces web : que cache la partie immergée du développement ?

07 avril 2021

Les termes anglais sont monnaie courante dans le monde de l’informatique, du web et du mobile. Et parmi eux, on croise souvent celui de développement « Back-end », en opposition avec le « Front-End ». Une rapide traduction permet donc de comprendre assez rapidement que l’un se trouve « à l’arrière » tandis que l’autre est « devant, au premier rang ».

Certes, mais concrètement qu’est-ce que le développement web Back-end ? Sur quelles parties d’un site ou d’une application agit-on lorsque l’on développe le Back-end ? Y a-t-il des compétences spécifiques pour exercer en tant que développeur du côté du serveur ? En quoi le Back-end et le Front-end sont-ils différents ? Focus sur toutes ces questions pour bien comprendre le fonctionnement d’un site ou d’une application et pour en savoir plus sur le métier de développeur.

Qu'est-ce que le développement Back-end ?-1

Le serveur et la base de données : les piliers du Back-end

Le développement Back-end (ou Backend) a pour objectif de permettre à un site ou à une application de fonctionner. Il s’agit donc de mettre en place la programmation au niveau du serveur, pour exécuter les requêtes qui sont réalisées sur le site web par les internautes. Pour résumer les choses très simplement, le développeur Back-End doit faire en sorte qu’à chaque clic d’un utilisateur sur le site internet, l’action correspondante se réalise.

Pour cela, il doit non seulement mettre en place le serveur qui va héberger toutes les informations et les codes, mais aussi savoir gérer les bases de données. En effet, la majeure partie des sites actuels sont dynamiques : les pages ne sont pas directement affichées telles qu’elles sont codées, mais générées à partir d’un script et d’une base de données. Grâce à ce fonctionnement dynamique, les pages sont affichées à la demande à partir d’un template et peuvent être mises à jour très rapidement.

En bref, le développement Back-end est le travail qui consiste à faire communiquer le serveur, le site web et la base de données, à l’aide de la programmation informatique et d’outils spécifiques. Le travail d’un programmeur se joue donc au moment de la création d’un site, mais aussi tout au long de son existence. Il aura à faire des mises à jour, corriger des erreurs, ajouter des fonctionnalités, etc.

Les différences et les points de convergence entre les développements Back-end et Front-end

Pour mieux appréhender la notion de développement Back-end, il est intéressant de le comparer avec la gestion du Front-end. Ces deux parties de la création d’un site web sont complémentaires et n’ont d’intérêt que lorsqu’elles sont combinées. Le développeur Back-end va mettre en place toute l’architecture et les fonctionnalités du site ou de l’application, tandis que le développeur Front-End va se charger de programmer son interface graphique. L’un travaille à la « mécanique » du site et l’autre à la façon dont les internautes vont le voir, au design. On a d’un côté le souci de performance technique et de sécurité, et de l’autre une préoccupation plus centrée sur l’UX et l’esthétique.

Il s’agit donc de deux métiers différents, qui n’utilisent pas les mêmes langages de programmation au quotidien ni les mêmes compétences. Toutefois, l’opposition manichéenne entre Backend et Frontend n’a pas lieu d’être. En effet, les développeurs du Back et du Front doivent travailler ensemble, et chacun doit donc maîtriser quelques compétences clés de l’autre. Sans cela, le travail d’équipe est compromis, ce qui peut considérablement retarder l’aboutissement du projet. D’ailleurs, certains développeurs font même le choix de ne plus se spécialiser dans le Backend ou dans le Frontend. Ils prennent le statut de développeur Full-Stack, gérant ainsi seuls l’architecture du site, son hébergement, ses fonctionnalités, son design, etc.

On peut également noter quelques compétences et missions communes aux développements Back et Front. Parmi elles, la capacité à comprendre et à répondre aux attentes du client, tout en mettant à profit son expérience pour être force de proposition.

La prise en considération de l’expérience utilisateur est aussi un élément clé. Si cela paraît évidemment en développement Front-End, il faut aussi penser que le développeur Back-end doit travailler sur le design, et pas uniquement sur la technique. Cela est particulièrement vrai lorsqu’il crée le back-office à partir duquel les salariés d’une entreprise pourront avoir la main sur le contenu du site web par exemple. Il ne s’agit pas uniquement d’avoir un résultat performant, mais quelque chose qui soit facile à utiliser par n’importe qui au sein de l’équipe.

La nécessité de rester à l’affût des dernières technologies et de l’évolution des langages de programmation est un autre point commun aux deux types de développeurs. Effectivement, comme dans tout métier du digital, il faut faire face à des changements constants et savoir s’adapter.

Qu'est-ce que le développement Back-end ?-2

Les langages et les outils utilisés en développement Back-end

Lorsque l’on parle de création de sites web, les langages qui viennent d’abord à l’esprit sont souvent HTML, CSS et JavaScript. Il s’agit en fait des langages dont se sert le développeur Front-End pour mettre en forme son contenu et le présenter sur les pages web.

Un développeur Back-end se doit de maîtriser partiellement ces langages, mais ce ne sont pas ceux qui vont lui permettre de gérer le serveur. Il utilise alors majoritairement PHP, Python, Ruby et Java. Pour le développement d’applications, ce seront plutôt Java, Kotlin, C++ ou encore Swift qui pourront être privilégiés. Le langage utilisé dépend bien entendu des compétences du développeur (même un salarié ou un Freelance Full-Stack ne peut pas tout maîtriser), mais aussi du besoin du client qui veut créer son site. 

Néanmoins, la seule maîtrise des langages et des techniques de programmation ne suffit pas à faire fonctionner un site. Les développeurs Back-end doivent aussi faire appel à des services de base de données pour stocker toutes les informations. Il existe une multitude de services de ce genre, dont les plus connus sont MySQL, Oracle et Postgre SQL. Pour bien les utiliser, le développeur Backend se sert du langage SQL, propre à la gestion des bases de données. Il lui permet de générer des requêtes pour créer, modifier et supprimer les données et pour mettre en forme les éléments de la base.

Pour pallier certaines lacunes ou poser des questions, le développeur Back-end peut aussi être amené à faire appel aux communautés de programmeurs présentes en ligne. Il s’agit de supports non négligeables pour résoudre des problèmes qui bloquent l’avancée d’un projet ou pour développer ses connaissances. La plateforme la plus connue actuellement est probablement Stack Overflow, qui réunit des millions d’utilisateurs à travers le monde.  

Pour en savoir plus :

Quel est votre projet ?

Nous vous accueillons dans notre agence, au cœur de Paris pour parler de votre projet.
Notre équipe se fera un plaisir de vous écouter autour d’un café  !

    Un projetUne candidatureWhat else