Zoom sur le métier de développeur web et ses missions

07 avril 2021

Le métier de développeur web s’est développé conjointement à l’expansion du web (World Wide Web). A l’origine, le métier de développeur web, appelé également programmeur, consistait en la création de sites internet. Aujourd’hui, les missions des développeurs sont plurielles (conception de sites internet ou intranet, développement d’applications informatiques ou mobiles, maintenance de site, etc.) et les domaines de compétences variés : full stack, front-end, back-end ou encore la connaissance de différents langages de programmation (HTML, Javascript, C++, etc.).

Au sein d’une agence de communication ou d’une agence web, salarié dans un service informatique en entreprise, en freelance (indépendant), etc., les possibilités sont nombreuses. D’autant plus que de nouveaux métiers du secteur du développement web se créent (web designer, infographiste, développeur SEO, etc.).

Qu’est-ce que le développement web ? Quelles sont les missions d’un développeur web ? Quelles compétences doit-il posséder ? Nous répondons à toutes vos questions sur le métier.

Quelles sont les principales activités d'un développeur web ?-1

Qu’est-ce qu’un développeur web ?

Le développeur web intervient dans le respect des besoins du client, des exigences et des spécificités du web. Il crée des interfaces internet pour ses clients, comme : 

  • des sites intranet (site interne à une entreprise);
  • des sites internet variés (e-vitrine, e-commerce, plateforme d’échanges, etc.);
  • des applications mobiles;
  • des logiciels informatiques en ligne, en totalité ou partiellement (développement d’un module);
  • etc.

A cette fin, le développeur web élabore la structure du site ou de l’application (sitemap) et le plan (wireframe), c’est-à -dire l’arborescence et la hiérarchisation des pages entre-elles ainsi que leur mode d’interactivité, les composantes et les éléments graphiques, les fonctionnalités spécifiques, etc.

Le développeur web veille également à l’intégration et la visibilité du site sur internet. Pour cela, il paramètre le mode d’hébergement sur un serveur, s’assure de l’optimisation du site pour un meilleur positionnement dans les résultats de recherche, et élabore les bases de données nécessaires au bon fonctionnement du site. Pour ce faire, le développeur web, expert en programmation, utilise différents langages de code, comme JavaScript, le HTML, CSS, C++, etc.

Il peut également être amené à rédiger des notices techniques à destination des utilisateurs quant à l’utilisation de ses créations ou d’assurer une formation des collaborateurs dans certaines entreprises. 

Enfin, les développeurs web peuvent travailler dans différentes structures :

  • en freelance, il recherche ses propres clients;
  • dans une société de portage salarial pour profiter des avantages du statut de salarié tout en étant freelance;
  • sur une plateforme en ligne de développeurs web;
  • dans une entreprise (service informatique, de communication ou de marketing);
  • dans une agence web ou une agence digitale;
  • dans une SSII (Société de Services d’Ingénierie Informatique);
  • chez un éditeur de logiciels.

Ainsi, le développeur web peut travailler seul ou au sein d’une équipe projet.

Dans quels domaines intervient un développeur web ?

Notre précédente présentation du métier de développeur web est une vision générale, car en réalité, il existe plusieurs types de développeurs. En effet, un développeur web peut être généraliste, c’est-à -dire « touche à tout » ou spécialisé dans un domaine de programmation précis.

Le développeur web front-end

Le front-end correspond à la partie visible d’un site ou d’un logiciel par un utilisateur, c’est-à -dire le site en lui-même : la charte graphique, les pages, les différents éléments graphiques (vidéos, textes, images, etc.), les menus de navigation, les fonctionnalités, etc.

Le développement front-end consiste donc à la création du projet visuel dans son intégralité. Le développeur web peut donc intervenir sur plusieurs aspects :

  • écrire le code du site (instructions des actions à réaliser par l’ordinateur);
  • structurer le site;
  • concevoir les éléments graphiques;
  • développer les modules et autres spécificités;
  • créer les contenus médias;
  • rédiger le contenu des pages; 
  • procéder au débogage (correction des erreurs).

Cependant, face à l’évolution permanente du secteur informatique et des outils de développement et à l’accroissement des demandes clients spécifiques pour se démarquer de la forte concurrence sur internet, de nouveaux métiers spécialisés apparaissent.

De ce fait, le développeur web front-end ne rédige quasi plus le contenu des pages, mission confiée aux experts en rédaction web optimisée (SEO), la création graphique est davantage cédée aux graphistes et l’optimisation du référencement du site peut être réalisée par des web designer ou des web content manager. 

Le développeur web back-end

La partie back-end est peu connue des utilisateurs d’internet ou d’applications, et pourtant, elle est capitale, car un site ou une application internet ne sont pas fonctionnels ni consultables, sans développement back-end.

Le développeur back-end est chargé de l’ensemble des activités liées à l’intégration d’un site ou d’une application dans son environnement :

  • l’intégration du site au serveur d’hébergement, lieu où tous les sites internet sont stockés, il s’agit de sa mise en ligne sur internet et le paramétrage de l’hébergement (adresse URL, système du nom de domaine, réseau de diffusion de contenus, etc.);
  • l’élaboration des bases de données permettant la sauvegarde des données nécessaires au fonctionnement du site ou de l’application (ID client, mots de passe, préférences utilisateurs, etc.);
  • l’installation du PHP et du protocole HTML afin d’assurer la communication entre les différents langages de programmation propres au front-end et au back-end ;
  • le paramétrage du certificat SSL afin d’assurer la sécurité des utilisateurs du site ou de l’application, contre les sites frauduleux par exemple ou les activités illégales. 

Le développeur web full stack

Le développeur web full stack se charge de l’intégralité de la conception d’un site internet, d’une application mobile ou d’un logiciel en ligne : la partie front-end et la partie back-end. Ses missions sont donc plus étendues, mais le niveau de spécialisation moins élevé. C’est pourquoi un développeur web full stack intervient principalement sur des projets de plus petites envergures (pour une PME ou une Start-up par exemple), et non dans un projet à grande échelle et davantage structuré, comme en ESN. 

Par sa vision globale sur le développement digital à mener, le développeur full stack peut donc être le chef de projet et gérer l’entière stratégie numérique.

  1. L’analyse du besoin et de la réalité du marché et du terrain.
  2. Les préconisations en matière des solutions et des techniques à mettre en oeuvre.
  3. La conception du site ou de l’application (plan, structure, hiérarchie, arborescence, etc.).
  4. Le développement web (rédaction du code, débogage, etc.).
  5. Le test et la mise en production du site (hébergement, sécurité, visibilité, etc.).
  6. Le support technique (amélioration continue, veille des résultats du site, etc.).

Les spécialisations des métiers du web

La lecture de ce qui précède nous informe de la tendance de ces dernières années qui vise à une forte spécialisation des métiers du web : développeur de contenus numériques, expert en optimisation et référencement de sites internet (SEO), rédacteurs web spécialisés dans la rédaction de contenus optimisés, web designer, community manager, etc.

Mais, le développement permanent des nouvelles technologies et l’expansion de l’Internet mobil ouvrent de nouvelles perceptives aux développeurs web, comme c’est notamment le cas pour le développement d’applications mobiles.

Un développeur d’applications mobiles (pour smartphone ou tablette) est chargé de la conception et de la réalisation technique du programme informatique et du traitement des données. Il doit prendre en compte le cahier des charges précis du client et des contraintes liées au support d’utilisation (taille de l’écran, interactivité limitée, etc.). Ainsi, il est généralement spécialisé dans un type d’OS, système d’exploitation, comme Android, IOS, Windows, etc.

Quelles sont les principales activités d'un développeur web ?-2

Qui peut devenir développeur web ?

Le métier de développeur web ne s’improvise pas, du fait des nombreuses compétences et connaissances indispensables à maitriser. Alors qu’il était tout à fait possible autrefois de se former en autodidacte et de se lancer par passion de l’informatique, comme l’ont fait certaines personnalités depuis leur garage (Bill Gates, Steeve Jobs et tant d’autres), aujourd’hui, les choses ont bien changé. 

Bien que le nombre de développeurs a fortement augmenté en France durant la dernière décennie, il s’agit cependant d’un des profils les plus recherchés dans le monde du travail du fait de l’importance d’une présence web pour de nombreuses entreprises. Mais, même si les offres d’emploi sont nombreuses, les entreprises recherchent des profils qualifiés et expérimentés, voire spécialisés, pour la mise en oeuvre de projets toujours plus exigeants et/ou complexes. La possession d’un diplôme en développement web devient donc une exigence quasi systématique.

De nombreuses formations aux métiers du développement web existent, études allant de Bac+2 à Bac+5 pour un niveau d’ingénieur en digital, en formation continue ou en alternance (formation théorique et mise en pratique en entreprise). 

Outre la formation théorique et les compétences techniques (langages de programmation, niveau d’expertise des outils de programmation, etc.), un développeur web devient compétent grâce à la pratique, ainsi qu’à plusieurs qualités indispensables :

  • passion du métier et des nouvelles technologies;
  • créativité, notamment s’il se charge de la création graphique;
  • curiosité, qu’il s’agisse de l’univers du client ou de la veille permanente sur les évolutions du digital et du numérique;
  • forte capacité d’adaptation, car le développement est un métier en constance évolution;
  • sens de la rigueur et rapidité d’exécution; 
  • esprit d’analyse et de synthèse;
  • logique et précision;
  • qualités intrinsèques aux indépendants s’il souhaite être freelance (aisance relationnelle, discipline, gestion d’entreprise, etc.).

Fort de son expérience, le développeur web peut également évoluer vers une fonction de chef de projet technique et coordonner une équipe de développeurs. 

Pour en savoir plus :

Quel est votre projet ?

Nous vous accueillons dans notre agence, au cœur de Paris pour parler de votre projet.
Notre équipe se fera un plaisir de vous écouter autour d’un café  !

    Un projetUne candidatureWhat else