Nous autres, spécialistes du web, avons tous déjà dû un jour expliquer à nos parents en quoi consistait notre métier et savons combien cette tâche est périlleuse. Alors comment leur expliquer que vous êtes UX designer et que vous augmentez les performances d’un site web ou d’une app, que vous rendez son interface plus ergonomique, intuitive et facile d’utilisation, et tout ça, en vous basant sur les besoins et comportements des utilisateurs. 

Tentez et voyez leurs réactions !

Petit tips en prime : mieux vaut leur expliquer que finalement, comme pour tout autre métier, l’objectif est de satisfaire le client, pour qu’il continue à utiliser le produit.. Car finalement, être un bon UX designer c’est écouter  ses “users” et être en mesure de construire des solutions qui répondent à leurs besoins et attentes.

Aujourd’hui, analyser les attentes utilisateurs pour mieux répondre à leurs besoins est essentielle à la réussite de votre projet. 

C’est Donald Norman, dans les années 90,  qui diffusa le premier le terme « d’expérience utilisateur ». Selon lui, l’UX ne s’arrête pas à la création de sites web ou app mobiles mais c’est la façon dont « on va percevoir le monde qui nous entoure », la vie en général.

Donald Norman est un professeur émérite en sciences cognitives qui participa, entre autre, à l‘architecture de l’expérience utilisateur d’Apple durant quelques années. 

Plus de doutes : l’UX est partout pour les utilisateurs multi-canaux que nous sommes. 

Cette notion d’une expérience utilisateur omniprésente est aujourd’hui devenue une tendance majeure qui nous intéresse tous au-delà du digital, dans tous les secteurs.

L’exemple parfait : ou bien la définition de l’UX retranscrit dans la réalité.

UX-UI-design

Cet exemple soulève 2 points : 

  • L’UX est vraiment partout, dans absolument tous les objets du quotidien.
  • L’UX et l’UI sont deux domaines bien distincts mais pas en opposition, l’un et l’autre se complètent. 

Explication : l'expérience utilisateur type

Une mouche est dessinée dans la porcelaine. Si un homme voit la mouche, il va la viser. Cela réduit de 80 % les “débordements” intempestifs.

Très simplement : l’UX représente ici le concept et l’UI la représentation visuelle du concept créé. Le fait de mettre un motif donne un élément à viser. Inconsciemment, en douceur, les utilisateurs sont incités à limiter les éclaboussures : premier « nudge » ou “coup de coude”  appliqué aux toilettes.

Et la preuve en est : Ça fonctionne ! Depuis leur création les fausses mouches sont largement utilisées dans les toilettes de nombreux lieux publics à travers le monde : aéroports, aires d’autoroutes, gares, …

Et c’est la dame Pipi qui s’en trouve ravie… .

Plus sérieusement, cela nous amène donc à la question : qu’est-ce que l’UI, ou « User Interface » ?

L’UI Designer est en charge du design d’interface : les couleurs, la mise en page, les formes, les visuels, etc… En résumé, toute l’identité visuelle du projet. 

D’autres données s’ajoutent également aux caractéristiques de l’UI comme par exemple l’accessibilité ou l’ergonomie dans la conception : certains contrastes nécessaires à une bonne visibilité, utiliser des repères visuels appropriés (flèches directives), certaines règles d‘accessibilités adaptables à tous et à toutes les différences.  

Illustration par l’exemple : Airbnb

UI exemple : airbnb

Cet exemple d’Airbnb est parfait pour illustrer la complémentarité de l’Ux Design et de l’UI : leur équipe design accorde autant d’importance à l’esthétique de leur interface et phase de conception UI qu’à l’ergonomie et l’expérience du client. 

Leur app et site web est aujourd’hui reconnu comme un exemple dans ce domaine et est très apprécié de ses utilisateurs !

Je résume donc : 

L’UI Designer va prendre en compte exclusivement la partie esthétique du produit. Pour cela, il doit rester informé des dernières tendances et innovations en matière de design.

Il représente l’interaction entre le produit et l’utilisateur 

Son objectif est de rendre l’interface attractive et attrayante. 

UX-UI-diagramme

Finalement, pour démystifier cette spécialité à votre grande tante, schématisez par cet exemple : le designer d’interface va se demander « de quelle couleur doit être le bouton pour qu’il soit visible immédiatement ? ». Mais avant cela, le designer d’expérience se sera demandé « avons-nous vraiment besoin de ce bouton? ».

En savoir plus sur les solutions digitales sur mesure ?

CONTACTEZ-NOUS